De l'aube à l'aurore Index du Forum
De l'aube à l'aurore Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Culte de la Déesse

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    De l'aube à l'aurore Index du Forum -> ARCHIVES -> LES LUEURS DE FEANOR
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Feanor
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Juin 2007
Messages: 494
TITRE: Ange Du Feu Elfique
Masculin
Signe du Zodiaque: Scorpion (23oct-21nov)
Point(s): 710
Moyenne de points: 1,44
RACE ou PROFESSION: barde
élément: Sacré
ALIGNEMENT: Bon
MAGIE:
MOTIVATIONS: détruire le mal

MessagePosté le: Mer 30 Avr - 16:11 (2008)    Sujet du message: Culte de la Déesse Répondre en citant

 Voici juste un petit texte que j'ai réassemblé de divers documents qui me parraissaient intéressants a partager ;)





    
 
les premieres traces du culte de la déesse apparaissent vers 35000 avant jesus christ.



Il s'agirait de la plus ancienne religion du monde , avec une histoire et un héritage qui remontent a la nuit des temps.


 Avec l'émergence du premier des humains , l'homme de cro-magnon , voila 35000 ans  , nous commençons a rencontrer une imagrie  et des oeuvres qui  semblent représenter la figure de la déesse.



 the langage of the goddess (le langage de la déesse ) , un ouvrage de Marija Gimbutas , donne un bon aperçu de ces figures.



On peut retracer l'évolution de la figure de la déesse à l'origine de toute chose , du Moyen-Orient et de l'europe  à l ' Inde , ou la religion hindoue a porté son culte a un plus haut niveau spirituel.






Pendant la période biblique , la déesse Asherah etais vénérée , et dans quelques traditions , considérée comme l'épous de Yavhé , ou dieu lui même.



Dans de nombreux sites , la divinité étais symbolisée par des pierres levées connues sous le nom de pierres d'Asherah.



Ces rochers représentaient non seulement le déesse mais semblaient aussi , dans un symbolisme duel , signifier la figure du phallus.



A cette époque , avec l'établissement d'une société plus patriarcale ( une connerie de plus^^) , on assiste à un éffort concerté pour supprimer le culte de la déesse.



Le dieu , le roi , le pretre et le pere remplacent la déesse , la reine , la pretresse et la mere.



de fait , il faut attendre les plus récentes années de  notre ère pour voir des femmes accéder à  la prêtrise au sein de l'église chrétienne (excepté chez les catholiques) , démontrant ainsi l(étendue de l'asservissement de la femme par la doctrine judéo-chrétienne.




    
 
 ( sa m'amene a une question... qu'est ce qui a l'époque a tant térrifier les males? pkoi rabaisser ainsi la femme?...)



L'Islam aussi a , semble-t-il , procédé à cette supréssion de l'identité féminine ; quelques chercheurs placent l'origine du dieu suprême Allah dans la figure de la déesse ALa-lat , associée avec la Kaaba de la mecque , sanctuaire pré-islamique qui aurais été usurpé par Mahomet au profit de la foi musulmane. (vais faire hurler dans les chaumieres la lol)






*En Egypte , Isis est considérée comme l'incarnation ultime du principe féminin , avec d'autres déesses qui participent aussi a la théorie des divinités les plus haut placées ; la déesse etais aussi vue comme la matrice qui as permis la naissance du dieu , horus le Jeune , qu'on retrouve dans le nom de la déesse Hathor , qui signifie *maison d'horus*.




    
Au concile d'Ephese , en 431 , une assemblée d'év^ques chrétiens établit que la vierge marie devait être connue sous le nom de Théotokos (mere de dieu) , l'installant  ainsi dans le rôle de la déesse tout en prenant soins de lui denier le sattributs de la fertilité rattachés aux figures plus anciennes.


Néanmoins , le culte  plus tardif des Vierges Noires à travers l'europe , semble constituer une reconnaissance de la figure de la vierge marie comme  une déesse en elle -mêm , bien que l'eglise catholique (-_-) romaine la cantonne dans son rôle de mère docile et de personnage conciliant , afin de nier les caractéristiques de puissance traditionellement associées à l'image de la déesse.




Au moyen Age , des milliers de  femmes furent conduites au bûcher pour sorcellerie. (un des crimes qui entache l'ame de l'homme sa , une excellente représentation se situe dans la legende du cavalier sans tete de tim burton^^)




    
Cette croisade contre le féminin avait pour but de réprimer une fois de plus l'indépendance et le pouvoir des femmes , en vue de faire disparaitre le culte de la déesse , qui gagnais en puissance.




Au dix-neuvieme siecle  , on assiste a une résusrgence des cultes de la déesse avec la restauration de la Wicca , une religion éssentiellement implantée dans le nord de l'europe.



Connue aussi sous le nom de * sorcellerie blanche* , la Wicca tient la déesse en haute estime et croit en une sorte de dualité , en l'éxistence d'un équilibre entre le dieu et la déesse.  (chose a laquelle j'adhere a 200 pourcent^^)



D'autre part , de nombreux mouvements féministes ont mené la déesse vers de nouvelles hauteurs , et aujourd'hui sa vénération connaît une renaissance.




C'est une figure associée à la lune depuis les temps anciens  , raprochement lié à la correspondance entre le cycle lunaire et le cycle physiologique de la femme, mais aussi avec le fait que la lune connaît trois phases (ascendante , pleine et descendante) correspondant aux trois représentations de la déesse  : jeune fille , mère et vieille femme.




    
 
Une valeur et un objectif différents sont attribués à chacune de ces figures.
La jeune fille symbolise la jeunesse , la sexualité l la vigueur ; la mere incarne la puissance féminine , la fertilité , l'impulsion nourriciére ; et enfin la vieille femme représente l'expérience , la compassion et , par dessus tout la sagesse.



Aujourd'hui , la vénération de la déesse , la compréhension de son énergie et de sa spiritualité sont une fois de plus au premier plan.


A travers les millénaires d'éxistence de l'être humain , la figure de la déesse a été omniprésente .

La déesse peut revendiquer sa position de première et vieille divinité.





    
 


 conclusion : la dualité est nécéssaire...  lorsque n'importe lequel des deux sexes prend le pas sur l'autre , rien n'est possible sauf une incommensurable et detestable betise.


les femmes ont reçu depuis toujours ce don de donner la vie , les hommes préferent se battre ,  ne peuvent ils pas garder leur place a leurs cotés? en s'agenouillant près d'elles et en restant a jamais leur chevalier?


Ne peuvent ils pas rendre a la femme sa place? celle qui as été sienne depuis la nuit des temps , la ou seul les étoiles éclairaient la nuit et de cesser de la craindre.. mais plutot de la vénérer comme ce qu'elle as toujours été : le  bien le plus précieux de l'humanité.


De continuer de suivre hardiment les chemins tracés par nos muses.
_________________


Dernière édition par Feanor le Jeu 11 Juin - 19:51 (2009); édité 4 fois
Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Mer 30 Avr - 16:11 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Feanor
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Juin 2007
Messages: 494
TITRE: Ange Du Feu Elfique
Masculin
Signe du Zodiaque: Scorpion (23oct-21nov)
Point(s): 710
Moyenne de points: 1,44
RACE ou PROFESSION: barde
élément: Sacré
ALIGNEMENT: Bon
MAGIE:
MOTIVATIONS: détruire le mal

MessagePosté le: Mer 30 Avr - 16:25 (2008)    Sujet du message: Culte de la Déesse Répondre en citant

CULTE LUNAIRE 
* * * * * * * * * * * * * 
 
 
Le culte de la Lune serait très ancien et aurait même précédé les religions patriarcales et païennes.
"Au clair de la Lune, mon ami Pierrot, 
Prête-moi ta plume, pour écrire un mot'Ma chandelle est morte, je n'ai plus de feu,
Ouvre-moi ta porte, pour l'amour de Dieu!".      
Cette chanson populaire bien connue en France, serait apparentée aux anciennes cérémonies païennes, tenues lors de la pleine lune, durant lesquelles les prêtres cherchaient à obtenir un oracle du ciel


Plus grande des divinités après le dieu-soleil, la lune est en général personnifiée par une déesse : chez les grecs, Séléné et Artémis (souvent représentée avec un croissant de lune dans les cheveux ou dans la main), et Diane chez les romains. Les orientaux l’honoraient sous le titre d’Uranie.  
 
L’Isis des Égyptiens, l’Astarté des Phéniciens, la Mylitta des Perses, l’Alilat des Arabes, avaient une nature lunaire. 

  
  
 


Une des 3 grandes fêtes chinoises, qui a lieu à la pleine lune de l’équinoxe d’Automne, est la fête de la Lune (au cours de laquelle on mange des gâteaux en forme de croissant) dont la déesse est Heng-ugo.  
 
Elle a lieu le 15e jour du 8e mois, à la pleine lune de l’équinoxe d’Automne. Le sacrifice consiste en fruits, gâteaux sucrés qu’on fabrique et vend à cette occasion, et en une branche de fleurs d’amarante rouge. 
 
 Les hommes ne participent pas à la cérémonie. C’est manifestement une fête des moissons : la lune est ici encore le symbole de la fécondité. La lune est d’eau, elle est l’essence du yin. 
 
 
L’adoration de la lune en Chine se retrouve dans de nombreux domaines : les ponts en dos d’âne forment par leur reflet dans l’eau, le disque lunaire complet. 
 

Les femmes de la cour cultivaient les sourcils en forme de croissant de lune et même les concubines impériales étaient choisies de préférence pour leur visage « lunaire » (plat et circulaire). 
 
 Les robes rituelles des empereurs avaient des manches très larges, de telle sorte qu’en levant les bras, las ouvertures formaient le cercle lunaire 
 
Aux yeux des Péruviens, la Lune, considérée comme la sœur et la femme du soleil, était la mère de tous les Incas, d’où leur grande vénération pour l’astre. 
En Gaule, où Belisana était déesse de la Lune, le culte de cet astre était encore pratiqué au VIIe siècle (malgré l’évangélisation ). 
 
 La Lune avait un sanctuaire desservi par des druidesses sur l’Île de Sein en Bretagne. 
  
 
 
Les prêtresse de la vieille religion (culte païen de la Déesse Mère et du Dieu Cornu (qui est représenté par des Andouillers comme le cerf et non comme le Diable!)) vénèrent la Lune et s'en attribuent les signes distinctifs...
La lune est la Déesse mère, l'ancienne déesse des fauves de la préhistoire, elle était souvent représentée sous la forme d'une Vénus callipyge pour bien montrer son rôle fécondant.  
 
C'est la terre mère, origine et source de vie, la terre où l'on enterre les morts, la terre qui fait mûrir et germer les graines sources de vie des peuples agraires.  
 
 

A travers les âges, la lune a été vénérée comme ayant plus de puissance que le soleil. Dans le langage Basque, le mots signifiant divinité et lune était le même.  
 
 
Les Iroquois la nommait L'Éternelle et le mot Grec pour pouvoir et lune était le même. Plus que tout, la lune à toujours gouverné la magie. 


Jusqu 17e siècle, dans certaines régions de France, la Lune était l’objet d’un véritable culte même la part des chrétiens. 
 
 Si, au 7e  siècle, S. Eloi, pour cette raison, pestait contre eux, mille ans plus tard encore, le missionnaire Michel le Nobletz se plaignait de ce qu’en Basse Bretagne on se mettait à genoux devant la Nouvelle Lune et on disait l’oraison dominicale en son honneur.   
 
 
Un peu partout dans les provinces françaises, on la priait, on l’invoquait ou on la craignait. On l’invoquait avant d’aller cueillir des simples. lors d’une éclipse, on l’encourageait de la voix « Vince Luna» hurlait-on.   
 
À la Nouvelle Lune, les jeunes gens faisaient des ablutions car cela était censé leur donner de la vigueur. 
 
 Certains restaient ainsi immergés durant des heures, de l’eau jusqu’au cou, dans les fontaines consacrées aux saints. On pouvait aussi plonger le petit doigt dans l’eau d’une fontaine à la Pleine Lune, on acquerrait ainsi une force étonnante.  
 
Toutefois, il fallait se méfier de son influence sur l’eau des puits car on pensait que parfois elle y jetait du venin lors du coucher du soleil aussi recouvrait-on les puits de petits toits. Les jeunes filles étaient celles qui devaient le plus se méfier de la Lune.
 


L’un des plus grands risques que couraient les jeunes filles ou les jeunes femmes, c’était d’être fécondées par la Lune. Aussi devaient-elle faire très attention. 
 
 Par exemple, quand elles sortaient le soir pour uriner, elles ne devaient jamais se tourner vers la Lune surtout lorsqu’elle est cornue (en croissant). Sinon, elles s’exposaient à être « loaret » ou « lunée » et à mettre au monde des fils lunatiques. Pire encore, si elles se découvraient trop, elles risquaient de concevoir des êtres monstrueux. 


Les peuples du Nord et les Germains avaient également divinisé la lune  
 
 
 
Les Gréco romains appelaient la Lune « Bombo » : une divinité malfaisante qui envoyait aux hommes de mauvais songes ou des fantômes et qui était la patronne des sorcières (Hécate). (plus d'informations sur Hécate) 
 
Selon Origène, elle était invoquée en ces termes :  
 
« Viens, ô triple Bombo, Déesse infernale, et terrestre et céleste ; déesse des chemins et des carrefours ! Ennemie noctambule de la lumière et qui cependant nous apporte la lumière, amie et compagne de la nuit ! … Errante parmi les ombres et les sépulcres, tu te plais aux longs abois des chiens et à la vapeur du sang répandu. Tu désires le sang et apporte aux mortels l’épouvante… Ô Gorgo ! Ô Mormo ! Lune multiforme , favorise d’un rayon propice un sacrifice offert en ton honneur ! » 
 
La Lune a également une réputation néfaste dans les pays chrétiens, peut-être parce que dès les premiers siècles l’Église s’opposa au culte de la lune : ainsi la dualité Soleil-Lune fut-elle interprétée comme l’opposition Dieu-démon (ce qui n’empêcha pas les nombreux rites liés au culte lunaire). 
 
Les peuples altaïques saluaient la nouvelle lune en lui demandant le bonheur et la chance. Les Estoniens, les Finnois, les Yakoutes célèbrent les mariages à la nouvelle lune. Pour eux aussi elle est fécondité. 

 
 
   


 


 

_________________


Revenir en haut
MSN
Feanor
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Juin 2007
Messages: 494
TITRE: Ange Du Feu Elfique
Masculin
Signe du Zodiaque: Scorpion (23oct-21nov)
Point(s): 710
Moyenne de points: 1,44
RACE ou PROFESSION: barde
élément: Sacré
ALIGNEMENT: Bon
MAGIE:
MOTIVATIONS: détruire le mal

MessagePosté le: Mer 30 Avr - 16:37 (2008)    Sujet du message: Culte de la Déesse Répondre en citant

  Note de féanor :  voila pour les femmes du monde entier , pour toutes celles qui ont vu le jour sous la lumiere de nos étoiles , ce petit hommage de ma part  moi qui ne suis  qu'a regret certes mais quand même qu' un homme . ( a toi ma muse et a celle qui fait chanter mon ame)   
 
 
 


 
 
 

_________________


Revenir en haut
MSN
Leyse
Barde De L"Aube
Barde De L

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 64
TITRE: Gribouilleuse masquée
Féminin 牛 Buffle
Point(s): 174
Moyenne de points: 2,72
RACE ou PROFESSION: voleur
élément: Ombre du Vide
ALIGNEMENT: Neutre
MAGIE:
MOTIVATIONS: préserve l'équilibre

MessagePosté le: Mer 30 Avr - 16:43 (2008)    Sujet du message: Culte de la Déesse Répondre en citant

*S'incline bien bas*  (*gromele et releve leyse  et la dualité alors leyse? *souris*)

Ah la la ce Feanor, toujours une carte dans sa manche pour époustoufler :) Elles ont bien de la chance, ces femmes, de t'avoir pour les adorer :P

La question du pourquoi les femmes ont-elles été asservies se pose bien suite à ce texte, mais j'adore surtout l'appel à l'équilibre et l'égalité des deux sexes ^^

La suite du document sur le culte de la Lune est aussi très très instructif, et soulève là encore de nombreuses questions sur la façon dont nous en sommes venus à considérer le sexe opposé de nos jours.

Quel beau compliment pour toutes les femmes, mais aussi un outil qui va, espérons-le, amorcer des réflexions sérieuses dans nos  ( ajout de feanor : jolies)têtes de femmes ;)

Un gros calin pour tout ce travail, c'est magistral smiley17
_________________


Revenir en haut
Desir
Modératrice générale
Modératrice générale

Hors ligne

Inscrit le: 25 Fév 2008
Messages: 185
TITRE: ~~Imil Itae Melech~~
Féminin
Signe du Zodiaque: Vierge (24aoû-22sep)
虎 Tigre
Point(s): 503
Moyenne de points: 2,72
RACE ou PROFESSION: elfe
élément: Feu
ALIGNEMENT: Bon
MAGIE:
MOTIVATIONS: détruire le mal

MessagePosté le: Mer 30 Avr - 19:29 (2008)    Sujet du message: Culte de la Déesse Répondre en citant


Clap CLap CLap !!!!!!!!! smiley2 Et bat  Feanor tu a sortis le grand jeux la ^^ super  poste smiley12




Les hommes on toujours eu peur des femmes car on étaient tros  intelligente   pour eu ^^
                         Puis les femmes on apporte beaucoup de changement dans les siècles passé  sa fait peur au beau sexe  de être

dépasser ou battue par une femme .

Et même encore a l'heure de aujourd'hui nous le voyons beaucoup dans les religions ou dans la façon dont les hommes traitre les femmes de esclave soumise  la femme sais plutôt  tu reste a la maison  le ménage les enfants et tu ferme ta ....

Dommage que a l'heure d'aujourd'hui les Déesses on disparue de notre vocabulaire plus grand nombre de entre nous y croyons encore sa ferais du bien a certain homme de lire se poste  apprendre a respecter la mère porteuse de la vie  .

En tout les cas merci a toi Feanor pour cette hommage au femme .


* fait un gros câlin on poussant  un peut Leyse*

Leyse tu partage un peut ^^ ? ^^


smiley10
 
 


Revenir en haut
Leyse
Barde De L"Aube
Barde De L

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2008
Messages: 64
TITRE: Gribouilleuse masquée
Féminin 牛 Buffle
Point(s): 174
Moyenne de points: 2,72
RACE ou PROFESSION: voleur
élément: Ombre du Vide
ALIGNEMENT: Neutre
MAGIE:
MOTIVATIONS: préserve l'équilibre

MessagePosté le: Mer 30 Avr - 21:15 (2008)    Sujet du message: Culte de la Déesse Répondre en citant

Desir a écrit:

Dommage que a l'heure d'aujourd'hui les Déesses on disparue de notre vocabulaire plus grand nombre de entre nous y croyons encore sa ferais du bien a certain homme de lire se poste apprendre a respecter la mère porteuse de la vie .



 
 


+1 Désir :)

Si on pouvait tous se rappeller qu'on ne peut survivre sans l'autre ça aiderait je crois...

Et oui vas y caline le bien il le mérite ^^

PS: j'ai un truc cool à te montrer Désir sur msn ^^
_________________


Revenir en haut
Elémire
Muse des étoiles
Muse des étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2007
Messages: 181
TITRE: Ange des Galaxies Imaginaires
Féminin
Signe du Zodiaque: Gémeaux (21mai-20juin)
鼠 Rat
Point(s): 365
Moyenne de points: 2,02
RACE ou PROFESSION: demi elfe
élément: Air
ALIGNEMENT: Bon
MAGIE:
MOTIVATIONS: préserve l'équilibre

MessagePosté le: Mer 30 Avr - 22:11 (2008)    Sujet du message: Culte de la Déesse Répondre en citant

"  Epoustouflée "  Quel bel hommage à la gente féminine  Feanor   ouah smiley15

    Vos post   Désir et Leyse  sont tout aussi interessants smiley2
 

  Je ne m'étendrais pas plus sur le sujet (pour le moment,suis en pleine réflexion là )    je dis juste :
  
 
  "
L'homme sans la femme et la femme sans l'homme  sont des êtres imparfaits."
_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:47 (2017)    Sujet du message: Culte de la Déesse

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    De l'aube à l'aurore Index du Forum -> ARCHIVES -> LES LUEURS DE FEANOR Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com